Chaire de recherche

Dr Constance Crompton (elle)

Constance est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sciences humaines numériques et s'intéresse aux données liées, à la modélisation des données, au code comme moyen de représentation, à l'histoire queer et à la culture populaire victorienne. Elle est vice-présidente (anglais) de la Canadian Society for Digital Humanities/Société canadienne des humanités numériques et directrice associée du Digital Humanities Summer Institute (Université de Victoria).

Associés de recherche

Laura Horak

Dr Laura Horak (elle)

Laura est professeure agrégée d'études cinématographiques à l'Université Carleton et directrice du Laboratoire des médias transgenres et Portail des médias transgenres. Elle enquête sur l'histoire du cinéma et des médias transgenres et queer aux États-Unis, au Canada et en Suède.

Elle est auteur de Les filles seront des garçons : travestissement des femmes, des lesbiennes et du cinéma américain, 1908-1934 (Rutgers UP, 2016) et co-éditeur de Cinéma muet et politique de l'espace (Indiana UP, 2014), Impossible de regarder (Rutgers UP, 2019), et un numéro spécial de Somatechnique sur trans/cinématique/corps.

Horak est une érudite blanche des colons cis queer qui est ici pour tirer parti de ses privilèges et de ses ressources institutionnelles pour la révolution.

Felicity Tayler

Dr Felicity Tayler (elle)

Felicity est bibliothécaire en gestion des données de recherche à l'Université d'Ottawa et co-candidat au ParléWeb Partenariat. Elle est occasionnellement artiste visuelle et conservatrice, et a publié des écrits savants liés aux archives littéraires dans des anthologies et dans des lieux

comme le Revue d'histoire de l'art canadien, Littérature canadienne, et Mémoires du livre / Studies in Book Culture.

jada watson in a black sweater and glasses looks at the camera

Dr Jada Watson (elle)

La Dre Jada Watson est une chercheuse blanche qui vit et travaille sur un territoire non cédé et non cédé de la nation algonquine Anishinaabe. Professeure à la Faculté des arts de l'Université d'Ottawa, elle enseigne les sciences de l'information et la musique et coordonne les humanités numériques. Watson dirige le projet financé par le CRSH SongData projet, qui explore le rôle des données de marché dans la formation et l'évolution des catégories de genre. Elle a publié une série de rapports publics sur la représentation à la radio de musique country, qui ont été cités dans un mémoire juridique soumis à la Federal Communications Commission des États-Unis, ainsi que dans le rapport de la Grammy Recording Academy sur l'inclusion et la diversité.

Administrateur de recherche

Imène Tissoukai, in a black t-shirt and patterned head scarf, smiles at the camera

Imène Tissoukai (elle)

Imène Tissoukai travaille comme administratrice de recherche au Laboratoire de données en sciences humaines de l'Université d'Ottawa. Elle travaille également à temps plein comme coordonnatrice de l'éducation au service d'apprentissage et de développement organisationnel de l'Hôpital Elizabeth Bruyère. Elle est titulaire d'un baccalauréat en sciences de la santé interdisciplinaires spécialisées de l'Université d'Ottawa.

Analyste programmeur

Huma Zafar (ils / eux / n'importe lequel / tous)

Huma Zafar est développeur à la bibliothèque de l'Université d'Ottawa et étudiant à la maîtrise à l'École des sciences de l'information (ÉSIS) de l'Université d'Ottawa. Huma travaille avec le Humanities Data Lab sur des outils de conversion de données liées pour TEI depuis Projet LINCS, et étudie l'impact potentiel de la décentralisation sur la fiabilité des systèmes de métadonnées ouvertes grâce à leurs recherches avec le Laboratoire de communication savante.

Assistants de recherche actuels

Candice Lipski (elle)

Candice est membre du projet Lesbian and Gay Liberation in Canada et travaille avec TEI depuis 2016. Candice est titulaire d'un diplôme en psychologie de UBC Okanagan et d'une maîtrise en journalisme de UBC, et travaille à CBC Saskatoon.

Pascale Dangoisse (elle)

Pascale est candidate au doctorat en communication à l'Université d'Ottawa et chercheuse sur le projet LGLC. Ses recherches portent sur l'étude des discours politiques libéraux sur le thème du féminisme et des droits des femmes au Canada. Elle a commencé à travailler comme assistante de recherche pour le projet de libération des lesbiennes et des gais au Canada à l'été 2018. Elle aime beaucoup chercher dans les documents d'archives et saisir toutes les nouvelles données trouvées dans Excel et TEI-XML ou discuter du mouvement de libération des lesbiennes. Luttes et perspectives politiques.

Kit Chokly (ils/il)

Kit Chokly est une étudiante diplômée trans blanche vivant sur le territoire non cédé et non rendu de la nation algonquine Anishinaabe. Aujourd'hui, leurs recherches examinent les médias trans qui remettent en question la lisibilité du genre. Kit a une formation en illustration et en conception graphique et est toujours à la recherche d'opportunités pour intégrer ces compétences dans son travail académique afin de rendre la recherche plus accessible et utile pour tous.

Alce Defours in a white t-shirt reading "girls come back" and glasses, looks at the camera

Alice Defours (elle)

Alice Defours est étudiante au doctorat en humanités numériques à l'université d'Ottawa et architecte de métadonnées pour le Humanities Data Lab, ainsi qu'assistante de recherche pour le Projet LINCS. Avant de se joindre à l'Université d'Ottawa, elle est diplômée de l'Université Lumière Lyon II en « Mondes Anciens » (histoire-archéologie) puis en « Humanités Numériques ». En tant que coordonnatrice de programmes culturels, elle valorise l'impact de la communication et de la transmission du savoir par son accessibilité. Elle travaille également en tant que gestionnaire d'événements indépendante et conceptrice de jeux.

Sam Lehn in a blue sweater looks out at the camera. Lake Louise is in teh background in soft focus

Sam Lehn (elle)

Sam Lehn a commencé à travailler comme chercheuse sur le projet Libération des lesbiennes et des gais au Canada au printemps 2022. Elle est titulaire d'un diplôme en histoire de l'Université d'Ottawa et ses intérêts de recherche comprennent l'histoire et l'interprétation numériques. Sam travaille également pour l'Agence des services frontaliers du Canada à Calgary.

Farinaz Basmechi stand in front of a green leafy wall in a blue shirt facing the camera

Farinaz Basmechi (elle)

Farinaz Basmechi est étudiante au doctorat à l'Institut d'études féministes et de genre de l'Université d'Ottawa et chercheuse sur le projet Libération des lesbiennes et des gais au Canada. Ses intérêts de recherche comprennent le genre et la sexualité, l'analyse de contenu et les médias numériques. Elle est également titulaire d'un doctorat en sociologie de l'Université du nord du Texas, où elle s'est concentrée sur l'activisme social en ligne et l'analyse de contenu à méthodes mixtes. Farinaz a rejoint le projet LGLC au printemps 2022 en tant qu'assistante de recherche et travaille à la collecte et à l'analyse de données sur les événements de libération gay et lesbienne en 1985.

Moni Razavi, in a white cap and sweather and black glasses, loosk out at the camera

Moni Razavi (elle/elle)

Moni est actuellement étudiante au doctorat en traductologie à l'Université d'Ottawa. Elle est diplômée en littérature, culture visuelle et études cinématographiques de l'Université de Tallinn en Estonie, où elle a rejoint la Société estonienne des humanités numériques. À partir de mars 2022, Moni travaille comme assistante de recherche au laboratoire pour analyser les données des 10 premières éditions de Bartlett's Citations familières. Sa thèse de doctorat vise à explorer le potentiel de la technologie blockchain dans la protection du droit d'auteur des œuvres dérivées telles que la traduction et l'adaptation.

Alexandre Keyes (il/lui)

Alexandre Keyes (il/lui) est un assistant de recherche franco-ontarien blanc travaillant au Humanities Data Lab pour le nouveau projet FCCR-Diversité. Son rôle dans ce projet sera de produire une revue de la littérature qui illustre les études universitaires publiées sur l'intersection des technologies numériques et de l'oppression au Canada. Diplômé d'un BA spécialisé en lettres françaises en avril 2022, Alexandre intègre l'Université Bourgogne Franche-Comté en septembre 2022 pour décrocher son master Livres Rares et Humanités Numériques.

Maddie Murakami (il/lui)

Maddie Murakami est un homme trans, mi-japonais, mi-blanc, né et vivant sur un territoire anishinaabe non cédé. Actuellement, il est étudiant de premier cycle à l'Université Carleton et prépare un baccalauréat en informatique. Il a travaillé au sein de l'équipe technique du projet Transgender Media Portal, où il s'est principalement concentré sur la construction d'une approche informatique minimale de notre base de données et de notre site Web.

Anciens boursiers postdoctoraux

Jana Smith-Elford

Jana Smith-Elford est une boursière postdoctorale financée par le CRSH dans le laboratoire. Son projet postdoctoral, "Networked Feminism: Feminist Media, Digital History, and Social Change (1888-1900)" utilise des données liées pour modéliser les réseaux sociaux, politiques et littéraires représentés sur les pages de deux journaux féministes d'intérêt général de la fin de l'époque victorienne.

Anciens associés de recherche

Dr Chris Tanasescu

Chris est coordonnateur des humanités numériques à l'Université d'Ottawa, poète, traducteur et Asymptotee Rédacteur en chef de la revue pour la Roumanie et la Moldavie. Ses travaux de recherche et de création, sous le pseudonyme de Margento, combinent son intérêt pour la théorie des graphes, le traitement du langage naturel, la littérature et la performance. Chris a récemment lancé "Poètes américains Poètes étrangers, une anthologie de poésie assemblée par ordinateur en traduction algorithmique.

Anciens assistants de recherche

Oxana Pilenko

Oxana Pilenko

Oxana est étudiante en troisième année d'histoire avec une mineure en sciences politiques et humanités numériques. Depuis l'introduction de la mineure en humanités numériques dans son programme, elle a voulu explorer le potentiel des outils numériques dans la recherche en humanités. Elle a rejoint le laboratoire en tant qu'assistante de recherche pour le projet Lesbian and Gay Liberation à l'hiver 2020 où elle encode des événements centrés sur les contributions des femmes queer et des non-hommes. Elle est passionnée par l'utilisation des méthodes numériques pour retrouver le sens de la résistance collective dans l'histoire de la mobilisation queer.

Mai Ning

May est une étudiante de quatrième année en marketing à l'École de gestion Telfer de l'Université d'Ottawa. Elle a rejoint l'équipe Humanities Data début octobre 2018 en tant que coordinatrice du laboratoire de la Chaire de recherche en humanités numériques. Elle travaille actuellement sur la conférence DH2020 qui aura lieu la semaine du 20 juillet à Ottawa. Elle aime le design, les médias et la coordination d'événements.

Tristan Lamonica

Tristan est étudiant à la maîtrise en communication à l'Université d'Ottawa avec une thèse portant sur une infrastructure Internet décentralisée peer-to-peer. Il a une formation en science des données, en analyse et en analyse de contenu grâce à son emploi au Parlement du Canada. Il a également travaillé comme assistant d'enseignement, gestionnaire de médias sociaux, assistant de recherche et a joué un rôle consultatif pour les startups d'IA activées par la blockchain.

Célian Ringwald

Célian est titulaire d'un master en science des données de l'Université Lyon 2. Il a travaillé trois ans pour une entreprise sur la visualisation de solutions d'information et de traitement du langage naturel en lien avec des problèmes médiatiques, par exemple la détection de citations dans des corpus de presse. Intéressé par la recherche universitaire, il prépare une maîtrise en Humanités numériques, qu'il termine avec le Humanities Data Lab en tant qu'assistant de recherche. Il travaille actuellement sur le pipeline d'enrichissement TEI et sera impliqué dans des tâches de transformation de TEI en RDF de projets existants.

Lori Antranikian

Lori est une étudiante en quatrième année d'informatique. Elle a été vraiment intriguée par les humanités numériques après avoir suivi DHN1100, un cours d'introduction aux humanités numériques à l'automne 2018. Elle a rejoint le laboratoire en tant qu'assistante de recherche en janvier 2019 où elle travaille à l'analyse des données des 10 premières éditions de Bartlett's Familiar Quotations.

Paige Maskel

Paige étudie actuellement pour son baccalauréat ès arts spécialisé en communications avec une mineure en sciences humaines numériques. Paige a commencé comme assistante de recherche de données créatives pour le Humanities Data Lab en janvier 2019, où leurs recherches tournaient autour de la fréquence d'utilisation des unigrammes dans les définitions de dictionnaire et en prose. Paige est une poète active avec une publication et plus en cours, avec des intérêts tels que la visualisation de données, les études des médias, la langue et la littérature.

Nadine Boulay

Nadine est candidate au doctorat au Département d'études sur le genre, la sexualité et les femmes à l'Université Simon Fraser. Sa recherche de thèse utilise des entretiens d'histoire orale pour documenter les histoires de l'activisme LGBTQ dans les régions rurales de la Colombie-Britannique des années 1970 à nos jours. Elle travaille sur le projet LGLC depuis 2015, recherchant des matériaux supplémentaires à ajouter à la prosopographie. Elle est passionnée par l'histoire et l'activisme queer.

Morgan Hector

Morgan est une étudiante de quatrième année en communication, mineure en humanités numériques. Elle est spécialisée dans le graphisme et la vidéographie. Ses intérêts de recherche portent sur la visualisation de données et l'histoire du cinéma.

Ruth Truong

Ruth est étudiante à la maîtrise en anglais spécialisée en sciences humaines numériques à l'Université Carleton. En janvier 2018, alors qu'elle terminait son baccalauréat en anglais à l'Université d'Ottawa, elle a commencé à travailler avec la Dre Constance Crompton sur divers petits projets liés aux humanités numériques. Elle est maintenant principalement impliquée dans les travaux préliminaires du projet LINCS et a développé un intérêt particulier pour le processus et les avantages de la conversion d'ensembles de données ciblés en données ouvertes liées.

Rébecca Desjarlais

Rebecca est une étudiante de quatrième année en double majeure en anglais et en histoire de l'art, qui a quitté une longue carrière dans la finance pour poursuivre ses véritables passions ; livres, humour et frites. Rebecca est enthousiasmée par les sciences de la bibliothèque et trouve des moyens d'utiliser la technologie pour connecter les gens avec des textes et des formes de culture visuelle.

Subvention Juawana

Les intérêts de recherche de Juawana se situent à l'intersection du féminisme et des études critiques sur les animaux. Ancienne RA de Kelowna Tech History, elle est toujours à la recherche de moments de résistance dans les médias populaires. Elle apprécie et méprise à la fois le trope de la "dame aux chats".

Nikita Gush

Nikita Gush est de Vernon, en Colombie-Britannique et a complété une majeure en sciences politiques avec une mineure en anglais. Elle a écrit un webscraper Devonshire Manuscript en python pour le projet INKE. Elle fréquente actuellement une école de droit.

Purée de chou

Cole Mash est étudiant au doctorat en anglais à l'Université Simon Fraser. Il est auteur de fiction et de poésie. Sa recherche porte sur la poésie slam, la place du récit et la fiction dans l'historiographie.

Réba Ouimet

Reba Ouimet a complété une majeure en anglais et une mineure en psychologie à l'UBCO, et est maintenant étudiante en MLIS à l'UBC à Vancouver. Ses intérêts de recherche portent sur les domaines de la littérature victorienne, de la littérature pour enfants, du gothique et de la fantasy et des humanités numériques. Elle travaille comme coordinatrice de la diffusion numérique et de la sensibilisation pour la Victorian Review.

Seamus Riordan-Short

Seamus est passionné par le développement et l'utilisation de la technologie pour faire de nouvelles découvertes sur des choses anciennes. Cet intérêt l'a guidé dans son travail à la fois au laboratoire des Humanités Numériques ainsi que dans le domaine de la chimie analytique, où il travaille également en tant qu'AR.

Raymond Sandhu

Raymon Sandhu est un ancien gestionnaire de projet du projet Lesbian and Gay Liberation in Canada. Ses intérêts se situent dans les domaines de l'apprentissage statistique et du traitement automatique du langage naturel.

Sabrina Schoch

Sabrina Schoch est une étudiante de la Faculté des arts qui a travaillé sur la Victorian Review. Elle se spécialise en histoire et envisage de se lancer dans le droit.

Caitlin Voth

Caitlin est étudiante à la maîtrise en anglais avec un accent de recherche sur la culture de l'imprimé et les petites presses canadiennes et privées. Elle a été à la fois assistante de recherche et gestionnaire de projet pour le projet Libération des lesbiennes et des gais au Canada, et cogère actuellement le laboratoire avec Stephen. Dans ses temps libres, elle travaille dans sa propre imprimerie typographique.

Maggie Shirley

Maggie Shirley est une artiste polymédia qui a complété une maîtrise en beaux-arts à UBCO. Elle a travaillé sur la migration de Social Edition du projet Devonshire Manuscript vers Iter Community, une plateforme de publication sociale pour les bourses d'études Early Modern et Renaissance hébergée à l'Université de Toronto.

Travis Blanc

Travis White a obtenu un diplôme en anglais en 2015. Il a été chef de projet du projet LGLC pendant trois ans et a entrepris la migration du texte de TEI via XSLT vers une base de données Neo4j et le développement de l'application Web LGLC.